Quand traiter les pommes de terre à la bouillie bordelaise ?

35

préface

Après avoir effectué les travaux de nettoyage hivernal du jardin (ramassage des feuilles, élagage, désherbage, etc.), il est maintenant temps de terminer l’assainissement de votre jardin par un traitement contre les maladies fongiques. En effet, ces champignons passent l’hiver dans le sol, les tapis de feuilles mortes, les fissures dans l’écorce… prêts à attaquer les plantes dès le retour des beaux jours. Pour lutter efficacement contre les maladies fongiques, rien de mieux que la prévention par des méthodes culturales qui réduisent l’épidémie d’infection, mais aussi un traitement phytosanitaire qui réduira considérablement les interventions futures. C’est pourquoi notre coopérative de jardiniers professionnels vous propose cet article sur le fongicide le plus populaire et le plus polyvalent : la bouillie de Bordeaux.

A découvrir également : Comment gérer une serre ?

L’histoire de l’assemblage bordelais

Dans le Médoc, Mélange bordelais découvert par hasard au 19ème siècle. En fait, pour dissuader les voleurs de raisins, certains vignerons avaient répandu une rumeur selon laquelle ils traitaient la vigne avec du « vitriol », comme en témoigne la couleur bleue des raisins. En fait, le vitriol est un mélange de sulfate de cuivre et de chaux. Ils ont ensuite constaté que les stocks de vin ainsi traités étaient plus résistants au mildiou. Définition de l’assemblage bordelais

« La bouillie bordelaise

est un pesticide (algicide et fongicide) de couleur bleue qui est produit en neutralisant une solution de sulfate de cuivre avec de la chaux éteinte. Matière active : les ions cuivre (Cu2 ), qui influencent les enzymes présentes dans les spores des champignons parasites pour empêcher la germination, d’où l’effet d’empêcher la bouillie bordelaise. » Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Bouillie_bordelaise La bouillie bordelaise est donc un fongicide et un algicide ayant un effet préventif contre Le mildiou qui affecte les vignes et les bulles de pêche. Au potager, le mélange bordelais protège les tomates et les pommes de terre. Son effet est efficace dans le verger contre la tavelure (pommier, poirier), la gomme et le criblage (pierres) ainsi que contre le cancer bactérien des jardins d’ornement.

type d’utilisation

La bouillie bordelaise

A découvrir également : Comment remplacer le glyphosate en agriculture ?

est commercialisée sous forme de poudre micronisée mouillable de couleur bleue, qui doit être diluée dans l’eau en respectant la dose (entre 10 et 20 g par litre d’eau). Le surdosage ne rend pas son effet plus efficace, mais au contraire, il peut être très nocif à la fois pour la plante traitée et son environnement. Le sulfate de cuivre, utilisé à des doses trop élevées, attaque la plante entière et la tue. Un petit conseil pour savoir si votre mélange de sulfates de cuivre et de chaux est surdosé : Les sulfates de cuivre provoquent des gouttes bleues sur le bout des feuilles à des doses trop élevées de la plante traitée. Fongicide de contact, la bouillie bordelaise ne protège que ce qu’elle recouvre. Il est également possible d’améliorer l’adhérence grâce à un produit mouillant tel que du savon noir pour empêcher le produit de fuir lors des premières pluies. Nos jardiniers professionnels recommandent le savon noir ou l’huile horticole dont l’action pesticide se traduit par un traitement complet. Il est également possible d’utiliser du lait écrémé (à raison de 1 l de lait pour 10 l de bouillie bordelaise), qui améliore l’adhérence de la bouillie bordelaise, aide à combattre l’oïdium, mais dont les protéines peuvent également nourrir d’autres champignons ou bactéries.

Recette pour le mélange bordelais

La bouillie bordelaise est très facile à préparer soi-même. Voici la recette d’environ 10 litres de bouillie bordelaise : – Mettez des gants. — Préparez un lait de chaux dans un seau de 10 litres en dissolvant 300 g de chaux éteinte dans 6 litres d’eau. Avec remuez un bâton. — Dans un seau en plastique de 15 litres (ne pas utiliser de seau métallique !) Diluez 200 g de sulfate de cuivre dans 4 litres d’eau. — Neutraliser la solution de sulfate de cuivre en ajoutant lentement du lait de chaux. — Mélangez avec le bâton. — Laisser reposer 24 heures avant de pulvériser.

Quand faut-il utiliser la bouillie bordelaise ?

La bouillie bordelaise

a un effet préventif. Il est donc fortement recommandé d’effectuer un premier traitement en hiver après le nettoyage afin d’éliminer tous les foyers d’hibernation de champignons et de parasites. Au printemps, les traitements préviennent les conditions météorologiques chaudes et humides favorables au développement de maladies fongiques : — Dans le verger, un spray après la chute des feuilles et la taille hivernale, puis un autre lorsque les boutons cassent les boutons floraux, et enfin un dernier en début de fructification. – Au potager, tomates, pommes de terre et autres Les plantes sujettes aux maladies fongiques sont traitées environ toutes les deux semaines pendant la phase de croissance et renouvelées après chaque pluie. Il ne faut pas oublier que le mélange bordelais n’est pas efficace contre les insectes parasites et les maladies virales. Il est également inutile contre les maladies fongiques qui attaquent les plantes par les racines, car il n’est appliqué que sur les branches et les feuilles. En général, vous devez arrêter de pulvériser lorsque des fruits ou des légumes apparaissent et sont encore petits (par exemple, la taille d’une cerise pour les pommes).

Comment utiliser le mélange bordelais ?

Appliquer la bouillie bordelaise à titre préventif Le mélange bordelais s’appelle « Xi » : produit toxique qui irrite les yeux et entre en contact avec la peau, également très toxique par inhalation. Pour ces raisons, toutes les précautions doivent être prises en ce qui concerne les vêtements, l’équipement, les conditions météorologiques (pas de vent, pas de temps chaud), la protection des yeux, le masque facial et les gants. Le mix bordelais est pulvérisé de manière à créer un brouillard autour de la plante. L’arroseur effectue de petits mouvements verticaux en tournant autour de la plante à une distance de 20 à 30 cm.

Les arbres fruitiers

À partir de février, après la taille des arbres et avant l’apparition des bourgeons, effectuez 2 à 3 pulvérisations à 15 jours d’intervalle. En automne, lorsque les arbres perdent leurs feuilles, répétez le traitement, en particulier pour les pêchers, les pruniers et les abricotiers : puis récoltez et brûlez les feuilles mortes avant de pulvériser la bouillie bordelaise ; appliquer une deuxième pulvérisation 15 jours plus tard.

Sur tomates, pommes de terre, fraises et vignes

Au printemps, de fin avril à début mai, vaporisez la bouillie bordelaise sur les plantes à traiter. Renouvelez la demande tous les 15 jours.

Arrêtez l’utilisation pendant au moins 1 mois avant la récolte.

Appliquer le mélange bordelais curativement

La bouillie bordelaise a un effet préventif et non curatif. Cependant, si une maladie est survenue, la bouillie de pulvérisation Bordeaux peut limiter son développement.

Toxicité du bordelais

— Pour l’homme : le sulfate de cuivre est hautement toxique avec des effets aigus de plus de 0,3 à 1,4 g/kg de poids corporel. Dans la plupart des cas, la peau et les muqueuses sont touchées (dermatite, eczéma), puis les yeux (conjonctivite), mais la bouillie bordelaise peut également provoquer des problèmes respiratoires et des irritations nasales. En cas d’ingestion importante dans le corps, le foie et les reins peuvent être affectés. L’OMS note qu’une exposition chronique aux aérosols ou aux vapeurs de la « bouillie bordelaise » entraîne une absorption et une accumulation accrues de cuivre dans l’organisme chez les employés. — Pour la nature : le cuivre n’est pas extrait, utilisation répétée du mélange bordelais pour accumuler ce métal lourd dans le sol puis dans la phrase des nappes à travers le drain. L’utilisation de la bouillie bordelaise doit donc rester modérée, car une utilisation répétée trop fréquente peut entraîner une contamination du sol qui rend le sol du jardin stérile. Pour cette raison, l’utilisation du mix bordelais en agriculture biologique est de plus en plus critiquée. Pour les traitements phytosanitaires dans votre jardin, nous vous recommandons de contacter nos jardiniers professionnels qui possèdent Certiphyto, qui ne vous conseilleront pas uniquement dans le cadre de la mise en œuvre de méthodes de prévention des maladies cryptogamiques.