Comment se débarrasser d’un essaim d’abeilles ?

20

Les insectes pollinisateurs tels que les bourdons ou les abeilles ne sont pas inclus dans la liste nationale des insectes protégés par le décret du 23 avril 2007. Une protection trop stricte des abeilles serait difficile à concilier avec la pratique apicole, dans laquelle la reproduction d’espèces protégées en particulier est interdite.

Les intérêts associés à ces questions sont donc extrêmement importants et font l’objet d’un débat politique acharné, mais l’abeille domestique ne devrait pas figurer sur la liste des insectes protégés pour le moment.

Lire également : Quelle tondeuse pour terrain 500m2 ?

Les essaims qui se trouvent dans les locaux des particuliers sont souvent le résultat d’abeilles sauvages, mais là encore, leur statut n’est pas défini précisément par les textes. Si votre voisin décide de se débarrasser d’un essaim d’abeilles sur sa propriété, rien ne peut être critiqué d’un point de vue juridique. Cependant, il est toujours possible d’essayer de convaincre du grand intérêt écologique de ces insectes. En tant que grands pollinisateurs les abeilles contribuent à la diversité végétale et assurent un équilibre naturel. En transportant le pollen d’une fleur à l’autre, l’abeille fertilise les plantes. Cette pollinisation croisée améliore également la qualité du fruit de la plante.

A lire également : Quel engrais pour les euphorbes ?

La meilleure solution serait de ne pas toucher au nid. Les abeilles et les bourdons ne présentent aucun danger réel pour l’homme car ils ne sont pas agressifs et ne piquent que dans des cas exceptionnels lorsqu’ils se sentent menacés.

Cependant, l’essaim peut parfois se trouver dans un endroit problématique. Il est alors important de contacter un apiculteur qui souhaite récupérer l’essaim et l’amener dans un environnement où les abeilles continuent à se développer calmement.