Comment faire de la terre noire ?

16

Il n’est pas rare d’entendre parler d’humus ou même de « terre d’humus » dans le cadre du jardinage. Son excellente réputation tient aux nombreux avantages qu’il offre au sol. En fait, il existe de nombreux blogs et magazines sur le jardin qui recommandent des conseils sur la façon de créer de l’humus. Comment obtenir un sol riche en humus ? Mais avant cela, il est nécessaire de comprendre ce qu’est l’humus et quels en sont les avantages pour le sol ? Dans le but de répondre à toutes ces questions, cet article a été introduit. Découvrez tout ce que vous devez savoir sur l’humus.

A découvrir également : Comment nettoyer pelouse synthétique ?

Qu’est-ce que l’humus exactement ?

L’humus peut être présenté comme un ensemble de matière organique décomposée qui se trouve dans le sol .

A lire également : Quel gazon choisir dans le Sud ?

abord dans cette tentative de définir le mot « organique », illustre le fait que ces matériaux proviennent d’organismes vivants et contiennent du carbone. Deuxièmement, l’humus est de couleur noire. Il est humide et Tout d’ brumeux au toucher.

Le sol contenant de l’humus est appelé « sol humus ». En raison de la teneur importante en humus, ces types de sol ont une couleur noir foncé. Dans ces sols, l’humus se trouve assez près de la surface. En conséquence, ces sols peuvent devenir meubles. Plus un sol est riche, plus il est facile de cultiver des cultures, des légumes, etc. Un autre des principaux avantages que l’on voit dans le sol humus est le fait qu’il est riche en nutriments naturels.

Cependant, il existe des exceptions à cette règle de richesse du sol en relation avec la couleur foncée. Il peut arriver qu’un sol sombre soit assez pauvre, alors qu’un sol léger peut finalement se révéler riche en substances naturelles. Nous pouvons donc en déduire qu’il existe des conditions dans lesquelles l’humus est correctement constitué peut l’être.

Les conditions pour une humidification parfaite

Pour que l’humus naisse, il est important que plusieurs matières organiques se soient décomposées. Décomposition principalement causée par la microfaune du sol et certains microorganismes qui interagissent avec elle. Sans cette microfaune qui vit dans le sol, l’humus ne peut pas être inventé. Et pour qu’elle se forme, la microfaune doit pouvoir se nourrir de la matière organique présente dans le sol.

Pour que l’humiliation se passe bien, d’autres conditions doivent être réunies. Tout d’abord, l’humidité de l’air doit être suffisante. Il en va de même pour la température. Le sol doit avoir un pH plus proche de la neutralité.

La présence d’humus dans la composition et la structure des sols

Au départ, le sol se compose de plusieurs éléments. En particulier, à partir de 4 éléments principaux : humus, argile, sable et calcaire .

Il est à noter que cela signifie que tout le sol de notre planète contient de l’humus. C’est juste le montant qui varie en fonction des paramètres. Nous donnerons au sol un nom qui correspond à l’élément dominant de sa composition. Ainsi, le sol argileux est un sol dont la composition est caractérisée par une grande quantité de calcaire.

Deuxièmement, nous devons examiner la structure du sol. Si le sol est naturel, il a une structure sous forme de « couches ». Et cela, quel que soit l’élément dominant de sa composition. De plus, il a été constaté que chaque strate a une couleur, une composition et une texture. Plus vous descendez en profondeur, plus vous remarquez que l’humus devient plus rare dans les couches. En revanche, elle est beaucoup plus fréquente dans la couche la plus proche de la surface . Quand cet équilibre est perturbé, le sol n’est plus fertile. C’est également la raison pour laquelle les jardiniers, grâce à diverses méthodes, s’efforcent de travailler le sol de manière à ce qu’il y ait toujours autant d’humus dans la couche la plus proche de la surface du sol.

Pourquoi l’humus est-il si important ?

Il est important de préciser que l’humus est important pour deux raisons principales.

abord, la présence d’humus est essentielle à la stabilité des couches (dans le sol). Deuxièmement, cette présence contribue de manière significative à leur fertilité Tout d’ . Moins il y a d’humus, moins le sol est fertile.

Dans le sol, l’humus se mélange à l’argile , ce qui aide le sol à mieux contenir et stocker l’eau absorbante. Le caractère poreux est également amélioré. Cela présente cependant d’autres avantages : le risque d’érosion est réduit et le sol est mieux ventilé. Quand si le sol est un peu lourd, l’humus facilite la tâche.

Grâce à la fertilité du sol, l’humus est une aubaine pour les jardiniers et les agriculteurs. Ils peuvent cultiver tout ce qu’ils veulent : fleurs, plantes, légumes. Bien entendu, le sol humus convient mieux à certaines espèces végétales qu’à d’autres. C’est le cas, par exemple, des légumes à feuilles (tels que la laitue) et des plantes bulbeuses. Les légumes-racines sont également touchés : pommes de terre, radis, etc. L’humus et l’azote lui permettent de se développer facilement.

Mais ce n’est pas tout. Les sols humifères conviennent à la culture de divers autres types de légumes, de fruits et de fleurs. Nous pouvons mentionnez :

  • tomates ;
  • aubergines ;
  • les melons ;
  • pressant ;
  • piments chili ;
  • concombres ;
  • rosiers ;
  • lupins
  • Les lys.

Enfin, dans cette catégorie, qui pousse facilement sur des sols humus, il convient de mentionner les plantes ornementales , ainsi que la culture de certaines espèces d’arbres (comme le châtaignier ou l’eucalyptus). En termes de plantes ornementales, nous avons des exemples tels que le camélia, l’érable asiatique ou même la bruyère.

D’autres indices qui montrent que votre sol est de l’humus

La présence de quelques plantes sauvages est la preuve que le sol est riche en humus. C’est le cas des orties et des fougères, par exemple. Le diagnostic de la renoncule est le même. Ces plantes montrent que votre sol azote en grande quantité. L’azote est désormais un nutriment qui s’harmonise parfaitement avec l’humus dans le cadre de l’enrichissement du sol .

Comment fabriquez-vous un sol riche en humus ?

Au fil du temps, il est à noter que diverses techniques ont vu le jour pour enrichir les sols en extrayant davantage d’humus.

Arrêtez l’utilisation de

Plus il y a de pesticides utilisés, plus la matière organique du sol est éliminée (par exemple, la meilleure option est de cesser d’utiliser des pesticides dans le cadre de l’entretien de votre propriété, puis d’opter pour des techniques d’entretien plus saines.

Paillage du sol

paillage biologique est l’une des techniques qui permettent de protéger le sol. Ensuite, le paillage se décompose progressivement et se transforme en humus. Il existe plusieurs techniques de paillage biologique. Entre autres choses, on peut citer : le paillage avec feuilles, paille, écorce Le , etc.

L’apport des engrais organiques

Les engrais organiques, également appelés « engrais verts », ont une fonction très spécifique. Entre deux cultures, les mauvaises herbes se développent facilement au sol. Pour éviter cela, l’option d’engrais organiques est souvent utilisée. Cette option permet également d’enrichir ces sols. Pour cela, vous devez couper les plantes enterrées et les laisser sur le terrain. Ensuite, ils se décomposent naturellement, ce qui les transforme en humus. Après tout, cet humus nourrit le sol.

Certaines plantes sont merveilleuses comme engrais vert. On peut citer à titre d’exemple : trèfle, haricots, moutarde… En l’absence de plantes, il est possible d’utiliser des branches.

La technologie du compost

matière d’enrichissement du sol, cette technique est l’une des plus connues. compost se compose de plusieurs matières organiques. Grâce à divers facteurs, ces matières organiques sont décomposées et transformées en humus. Cependant, nous devrons attendre que ce soit fait. Pour savoir si c’est le cas, vous devez vérifier s’il est léger et cassant, et s’il a une odeur qui fait penser à un sous-bois humide. En

L’avantage du compost est qu’il fonctionne plus ou moins longtemps (cela s’explique par la lente décomposition de ses différents éléments). Lors de son action, le compost libère des nutriments tels que le carbone, le potassium, mais également le calcium dans le sol .

Cependant, le compost peut ne pas s’accumuler aussi bien qu’il le devrait, même si de nombreuses matières organiques ont été utilisées. C’est le cas, par exemple, lorsqu’il fait trop sec. Il en est de même lorsqu’elle n’est pas suffisamment ventilée. Enfin, la décomposition de ses les matières organiques peuvent ne pas être exécutées correctement. Il faut donc garder à l’esprit que le compostage de nombreuses matières organiques n’est pas nécessairement la solution à la bonne équation de compostage.

Comment faire du bon compost ?

Il existe plusieurs conseils pour faire du compost dans les meilleures conditions. Évitez même d’ajouter des matériaux plastiques ou métalliques au compost . Il convient de noter que cela vaut également pour les produits nocifs pour l’environnement. Le deuxième conseil est de ne pas y mettre d’écorces d’agrumes. La raison en est que ces écorces repoussent naturellement les insectes. Vous devez également éviter de conserver les restes de nourriture qui pourraient attirer les chiens. S’il est possible de broyer le compost ou d’y placer des activateurs naturels, vous ne devriez certainement pas hésiter.

Savoir travailler le terrain en profondeur

La dernière étape dans ce processus, c’est le travail du sol. Sachant que les matières organiques et microorganiques sont proches de la surface, il faut savoir travailler le sol. Le travail en profondeur doit être maîtrisé. En effet, les matières organiques sont déplacées lorsque les travaux entrants sont effectués un peu trop fréquemment . Ils se trouvent donc en surface ou profondément dans le sol. Dans les deux cas, ils ne vivent pas assez longtemps pour se décomposer et former ainsi le précieux humus.